His Dark Materials

Posted on 11/01/2020 by BeCult

Après le flop de son adaptation au cinéma en 2007, la saga fantastique en trois tomes de Philip Pullman, À la Croisée des Mondes, fait aujourd’hui l’objet d’une série co-produite par BBC One et HBO. Contrairement au long métrage, celle-ci parvient à transposer à l’écran la complexité du roman et de ses thèmes centraux que sont la quête d’identité, la mainmise de la religion sur l’éducation et le passage de l’enfance à l’âge adulte.

Tout commence à Oxford, un soir de tempête. Alors que la pluie inonde les fondations du Jordan College, un homme tambourine à la porte, un bébé dans les bras. Nourrisson qu’il confie au Doyen de l’université, le Dr Carne, avant de disparaître dans la nuit.

Douze ans plus tard, l’enfant est devenue une jeune fille. Pour tuer l’ennui, Lyra fait les 400 coups avec son meilleur ami Roger, cuisinier, et se rêve exploratrice, comme son oncle, Lord Asriel. Dans ce monde qui ressemble au nôtre, chaque être humain possède un daemon, manifestation physique de son âme, représentée par un animal dont il ne se sépare jamais, sous peine de ressentir une douleur atroce, voire de perdre la vie.

Dans cet univers parallèle, le Magisterium, puissant organe de répression de l’Église, fait régner l’ordre. Sous la pression de celui-ci, le directeur du Jordan College accepte que Mrs Coulter, la séduisante présidente du Conseil d’Oblation, organisme dépendant du Magisterium, fasse de Lyra son assistante. Avant que Lyra ne quitte l’université, Carne lui remet un aléthiomètre, objet rare et précieux (il n’en existe que six) banni par le Magisterium et censé la guider.

La veille de son départ, Lyra découvre par hasard l’existence de la Poussière, une étrange particule que son oncle étudie dans le Nord. Cette poussière, la Magisterium la considère comme liée au péché originel et cherche à la faire disparaître. Dans ce monde parallèle au nôtre vivent également des gitans – dont Lyra ne tardera pas à faire la connaissance – qui habitent en communauté et voyagent en péniche.

Malgré ses animaux qui parlent, l’omniprésence de la magie et le fait que son héroïne n’ait que 12 ans, cette production n’a rien d’une série pour enfants. Avec ses dimensions polémiques (vision sombre de la religion) et son côté obscur, l’héritière d’Harry Potter et de Game of Thrones prend une tonalité plus adulte. L’esthétique léchée et les effets spéciaux plutôt réussis de cette épopée fantastique et féministe (“One girl will change worlds”, c’est la BBC qui le dit) ainsi que sa bande originale envoûtante signée Lorne Balfe (The Crown) ne manqueront pas de convaincre les plus réticent•e•s.

Alors que la diffusion de la première saison de His Dark Materials vient de se terminer, on n’a pas encore d’informations quant à la date de sortie de la seconde. On sait cependant qu’elle comptera huit épisodes, comme la précédente, et qu’elle est déjà dans la boîte. Les changements physiques étant souvent rapides à l’adolescence, la production ne pouvait en effet pas se permettre d’attendre trop longtemps avant de tourner la suite des aventures de Lyra, sous peine de voir son héroïne devenir adulte trop vite. En toute logique, la diffusion de la saison 2 devrait débuter en fin d’année, puisque la première avait commencé en novembre 2019.

Hélène Many