Dag

Posted on 27/08/2014

“Dag” veut dire bonjour dans la langue de Vondel, mais c’est aussi un prénom pour nos voisins du Nord… Comme celui du protagoniste de la série éponyme.

Dag, début de quarantaine, est le conseiller matrimonial que l’on ne voit en général qu’une fois, à quelques exceptions près. Il mène une vie solitaire, entouré par sa soeur en mal d’amour et son ami Benedikt, un vrai scout quand il s’agit de faire des bourdes en cascade! Personne ne dépasse le seuil de sa porte, non, personne. Il aime à se cacher dans son antre, manger du bacon et écouter de la bonne musique (Wovenhand et 16 Horsepower, en particulier).

Le petit monde très particulier de Dag est bousculé le jour où la meilleure amie de sa soeur, Eva, revient de son périple en Thaïlande. Pour la énième fois, la soeur de Dag leur organise un dîner en tête à tête. Les précédentes expériences de repas à deux n’ont jamais été très loin. Dag n’est pas invivable mais il faut réussir à briser la carapace d’homme solitaire qu’il s’est construit et dont il semble satisfait.

Les épisodes, de 23 minutes chacun (on s’en avale facilement trois d’affilée), oscillent entre l’évolution du couple Dag/Eva, les affres de Benedikt, les croisades littéraires de sa secrétaire mais aussi du voisin qui n’hésite jamais à baffer Dag.

Une série qui s’étale pour l’instant sur trois saisons savoureuses, teintées de sarcasme et d’ironie certes, mais aussi remplies d’amitié et d’amour. Le monde de Dag est un monde bien à part mais on retrouve en lui des points communs avec tout un chacun ou qui nous rappellent un proche. Avec Dag, vous dégusterez des blagues d’humour noir et des passages parfois bien tristes, qui mènent à la réflexion, mais partagerez aussi des tranches de vie tendres, où il fait bon vivre à sa façon. Enfin… sans manger autant de bacon.

Nancy Junion