Penny Dreadful

Posted on 06/03/2016 by BeCult

John Logan est plein de ressources… et a lu ses classiques. Connu pour avoir travaillé le scénario de l’obscure histoire du barbier de Fleet Street, Sweeney Todd (avec Johnny Depp), ainsi que le 007 le plus sombre de l’histoire des James Bond, Skyfall, John Logan est devenu le réalisateur de la série gothique la plus tranchante connue à ce jour : Penny Dreadful. Au départ, les Penny Dreadful sont de petits livres de récits fictifs macabres, publiés sur plusieurs semaines et vendus un penny chacun, très populaires dans l’Angleterre de l’ère victorienne.

La série, quant à elle, est imprégnée de personnages issus des plus grands romans gothiques, à savoir : Dracula (Bram Stoker), Frankenstein (Mary Shelley) et Le portrait de Dorian Gray (Oscar Wilde). Des histoires frissonnantes et cruelles, sous l’œil acéré de John Logan, dans un Londres et une Angleterre emplis de smog, dans des teintes grisonnantes où les décors, les costumes et coiffures d’époque ont été choisis à la perfection, ne laissant aucune place à l’hésitation.

Saison 1

Londres à l’époque victorienne, une période propice aux inventions, de la photographie au téléphone en passant par la machine à écrire. Impressionnant dans ses actes, Sir Malcolm Murray (Timothy Dalton) est à la recherche de sa fille, Mina Harker, disparue dans des conditions mystérieuses. Aidé par la meilleure amie de sa fille, Vanessa Ives (Eva Green), il s’entoure de personnes qu’il estime capables d’affronter les dangers d’une telle quête : le jeune docteur Victor Frankenstein (Harry Treadaway) et l’aventurier américain Ethan Chandler (Josh Hartnett). Eva Green est splendide dans son personnage mystique et continuellement en proie à des visions de son amie l’appelant à l’aide. Sa finesse, sa pâleur et ses énormes yeux verts contribuent grandement à aiguiser les attributs de son personnage. C’est grâce à ces flashs que cette équipe hors du commun sera mise sur la voie de la disparue.

Nous avions encore en tête le magnifique ado incarné par Josh Hartnett dans The Virgin Suicides (Sofia Coppola). Dans Penny Dreadful, c’est un homme que l’on découvre. Un homme avec un secret difficile à cacher, surtout quand la pleine lune approche. Le jeune docteur Frankenstein a une ambition qu’il tient à l’abri de tous : défier la mort. Dans son grenier, il tente par tous les moyens de réanimer des défunts, pour le meilleur (Proteus) et pour le pire (La Créature). Dans cette première saison, on doute aussi parfois de l’importance du rôle tenu par Dorian Gray (Reeve Carney) qui prend une nouvelle tournure, bien plus intéressante, dans la seconde saison.

Saison 2

Londres et la campagne anglaise, peu après la fin de l’enquête concernant la fille de Sir Malcolm Murray. Chacun aspire à retrouver une vie « normale » après les événements. Cependant, Eva Green (Vanessa Ives) se retrouve bien malgré elle au cœur de la tempête. Carrément subjuguante dans ce rôle, elle interprète avec brio un personnage tourmenté par les forces maléfiques de la Bible. Miss Ives débite des paroles en latin à une vitesse incroyable, les yeux exorbités, le corps fatigué. On n’avait plus vu ça depuis L’Exorciste. Sir Malcolm Murray décide alors de rassembler Ethan Chandler, pour protéger Miss Ives, et le docteur Frankenstein, pour tenter de la soigner. La Créature du docteur, elle, s’est instruite au cours de la première saison et se trouve un nom : John Clare (comme le poète). John veut absolument trouver l’amour mais son physique rébarbatif l’en empêche. Il demande alors au docteur de créer son double féminin : Lily. Se faisant passer pour la cousine du docteur, elle fait tourner les têtes, dont celle du beau Dorian Gray, ce qui n’arrange vraiment pas John.

Cette deuxième saison retrace donc la vie de la belle Lilly, avec quelques scènes difficiles à voir. Le personnage de Madame Kali, grande prêtresse des sciences ésotériques, interprété par la sublime Helen McCrory et introduit en première saison, sera la raison des troubles de Miss Ives dans la seconde. Le ton reste tout aussi brumeux et mystique que pour la premier volet et l’on s’attache facilement aux protagonistes campés par Eva Green, Josh Hartnett et Rory Kinnear.

Une série à ne pas manquer si vous êtes fan d’histoires fantastiques et gothiques. La troisième saison est prévue pour mai 2016 donc, en attendant, on se plonge dans la lecture des romans précités. Si, si.

Nancy Junion