La Colonie de Vacances à l’Aéronef

Posted on 26/03/2015

Ce samedi 21 mars, l’Aéronef était l’hôte d’une colonie de vacances pas comme les autres. Et qui dit colo ne veut pas forcément dire têtes blondes, shorts en toile et bottines. Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin se sont rassemblés par amour du math rock et de ses arrangements complexes. Ensemble, ces quatre groupes forment La Colonie de Vacances et sillonnent les routes pour une série de concerts.

Perché au deuxième étage du centre commercial d’Euralille, en plein centre ville, l’Aéronef accueille plus de 70 concerts par saison ainsi que des résidences d’artistes, des expositions et autres projets culturels. Transformé en un véritable ring, prêt à héberger le match musical du soir, l’endroit est plongé dans l’obscurité. Tandis que le public, agglutiné au centre de la salle, attend patiemment le début des hostilités.

Quatre groupes répartis sur quatre scènes (aux quatre points cardinaux de la pièce) pour une expérience auditive hors du commun. Seules, à deux, à trois ou toutes ensembles, les formations suivent une structure commune, chacune apportant au fur et à mesure sa pierre à l’édifice : Papier Tigre et ses riffs abrasifs, le synthé analogique de Marvin, Electric Electric et ses incursions electro, et le free jazz noisy de Pneu. Et quand elles passent en mode quadriphonie, autant vous dire que ça claque comme un uppercut!

A la fois pointues et ultra-dansantes, les compositions de cette joyeuse bande de potes (dont certaines sont issues de leurs répertoires personnels) nous auront littéralement transportés. La Colonie saluera son public avec un rappel tonitruant des plus appréciables, pour conclure un set de deux heures qu’on aura pas vues passer.

Hélène Many