BirdPen

BirdPen et Talisco au Salon

Posted on 26/03/2017 by BeCult

C’était salle comble, ce vendredi 17 mars, au Salon à Silly. Il faut dire que l’affiche était particulièrement alléchante avec, d’une part, le duo de Southampton BirdPen et, d’autre part, l’étoile montante de l’électro-pop made in France Talisco. Outre leur proximité avec le public, ce qui rassemble les deux formations, c’est leur stakhanovisme.

En effet, Dave Pen et Mike Bird, lorsqu’ils ne sont pas pris dans la tourmente enregistrement/tournées pour l’emblématique groupe Archive, trouvent encore du temps pour se consacrer à leur propre formation. Quant Jérôme Amandi alias Talisco, véritable homme-orchestre, il assume à tous les niveaux que ce soit à la composition ou à l’interprétation.

Il est 9 heures tapantes, lorsque BirdPen monte sur scène pour nous offrir un show d’une heure, qui nous paraîtra beaucoup trop court. Mais ce sont les impératifs d’une tournée, après trois dates en Belgique (au Reflektor le 15 mars, au Bota le 16 et, ce soir, au Salon) le groupe doit rapidement reprendre la route pour se produire le lendemain en Suisse. Ce timing serré ne l’empêchera d’être professionnel jusqu’au bout et d’envoûter l’assistance. Venu présenter leur nouvel album, O’Mighty Vision, les anglais entament leur set avec l’entêtant Tookit pour poursuivre avec le très philosophique The Solution Is The Route Of All My Problems, tous deux issus de ce nouvel opus. Les précédents albums ne seront cependant pas oubliés avec Off, extrait de On/Off/Safety/Danger, sorti 1998, et le très beau Only The Names Change, paru sur Global Lows en 2012. On avait déjà eu l’occasion de les voir sur cette même scène et on ne peut dire qu’une chose : la magie opère toujours. Malheureusement, à 10 heures précises, Dave Pen prendra congé en s’excusant de devoir plier bagages pour rejoindre les montagnes helvétiques.

Vers 10h30 arrivent Jérôme Amandi et ses acolytes, manifestement attendus par plusieurs fans (il en identifiera même personnellement certains qui le suivent depuis le début). On l’avoue d’emblée, on était clairement venus pour la prestation de BirdPen, mais on est plus qu’heureux d’être restés pour Talisco qui nous a vraiment donné la pêche. Content d’être là et de partager la scène avec BirdPen, Talisco a littéralement mis le feu et nous a fait danser pendant près de deux heures. Après un premier album, Run, sorti en 2013 dont le single The Keys passe très fréquemment sur certaines ondes radiophoniques, Talisco venait présenter son nouvel album Capital Vision, fruit d’un long voyage à travers les États-Unis. On retiendra cette rencontre dans le Nevada avec un homme étrange qui vivait dans sa bulle, selon ses propres codes, et qui a inspiré The Martian Man, A Kiss from L.A. et Sitting With The Braves. Et puis, il y a les tubes qu’on a inévitablement entendus comme The Keys (cité plus haut) et Your Wish, issus du premier album, et le déjà célèbre Stay, figurant sur Capital Vision.

Très belle affiche et très belle soirée qui, il faut le souligner, est le fruit du travail de l’asbl Silly Concerts. Composée de passionnés de musique, tous bénévoles, elle permet en effet la programmation d’artistes de grande qualité à Silly. On vous conseille, à cet égard, le prochain concert programmé au Salon : Mountain Bike et Joy As A Toy y sont annoncés pour le 8 avril !

Sandrine Job

Retrouvez toutes les photos dans notre rubrique En Images

Crédit photo : David Thermol