Peter Kernel au Botanique : amour, rock et confiture

Posted on 17/12/2016

Mardi 13 décembre dernier, Peter Kernel jouait au Botanique, dans une Rotonde quasi sold out. Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur grâce à ce couple tendre et désopilant que forment la chanteuse canadienne Barbara Lehnhoff et le guitariste tessinois Aris Bassetti.

20h, alors que l’on franchit la porte du Botanique, les première notes de Viruuunga résonnent dans le long couloir menant à la Rotonde. On se dépêche donc de rejoindre la salle pour ne rien manquer de cette première partie. Formé en 2014, le duo basse/guitare (aidé d’une boîte à rythmes), également originaire de Suisse italienne, compose des morceaux sombres flirtant avec la new wave et le noise rock. S’il n’invente rien, il a le mérite de faire bouger la foule déjà présente en masse, chose assez rare à cette heure de la soirée. Harry, Dissonant, Going North, les titres de son premier EP (Spank), sorti en octobre, défilent face à une audience réceptive.

Mais ce soir, le public s’est déplacé en nombre pour applaudir ceux qu’il chérit depuis maintenant plusieurs années : Peter Kernel. Trio sur scène et duo à la vie, les helvètes viennent en effet régulièrement se produire en Belgique, où ils sont toujours accueillis avec enthousiasme. Il faut dire qu’en plus de leurs mélodies accrocheuses, ils savent comment s’y prendre pour séduire un auditoire. Ensemble depuis 11 ans, Barbara et Aris sont complices comme jamais, et ça fait plaisir à voir !

Nonchalamment drôles, ils prennent la parole à tour de rôle, faisant pouffer la salle de rire : “On ne devait normalement pas repartir en tournée mais on avait un stock de confitures à écouler donc on s’est dit que c’était l’occasion… et puis, les confitures, ça vend mieux que des disques”, plaisante Barbara. “Oui, et on cherche des filles pour notre batteur, parce qu’il a 25 ans et qu’il est toujours célibataire”, ajoute Aris. “Haha, on va se faire beaucoup d’argent avec tout ça !”, enchérit Barbara.

Anthem of Hearts, It’s gonna be great, Africa, You’re flawless, We’re not gonna be the same again… Le ‘ConfiTour’, nous emmène en balade entre les différents albums du groupe : de How To Perform A Funeral, sorti en 2008, jusqu’à Thrill Addict, paru l’année dernière, en passant par l’EP The Ticket (2009).

Au premier rang, une jeune femme danse les yeux fermés, comme possédée par la musique, faisant voler ses longs cheveux blonds dans les airs. Repérée par Barbara, elle est invitée à monter sur scène pour se déhancher sur les accords dissonants et les rythmiques bondissantes de Panico! This is love. Après une bonne heure de live et un rappel marqué par le présence d’Aris dans la fosse, les Suisses clôturent leur set sous les applaudissements d’un public une fois de plus conquis par leur show, alternant entre ambiance romantique et énergie bestiale. Bref, de la bonne confiture à déguster sans modération !

Hélène Many

Retrouvez toutes les photos dans notre rubrique En Images

Crédit photo : Félicie Novy

Lisez notre interview de Peter Kernel, réalisée à Liège en 2012 : Peter Kernel : this is art-punk-rock!