L’heure du déconfinement culturel a sonné

par Hélène Many

Depuis le 1er juillet 2020, la Belgique est entrée dans la phase 3 de son plan de déconfinement. Pour le secteur culturel, cela marque la reprise des activités en public, sous certaines conditions (jauge limitée à 200 personnes, attroupements interdits…). Des mesures durcies, ce samedi 11 juillet, avec l’élargissement du port du masque obligatoire à une série de lieux publics, dont les salles de spectacle ou de conférence.

Quelques jours après l’entrée en vigueur de cette troisième phase, le vendredi 3 juillet, on a foulé le sol tubizien pour assister au Live for Friends des Billions of Comrades. Un concert privé organisé au Moulin Fantôme par le groupe, originaire de la région, pour une quarantaine d’ami•e•s. Quatre mois de disette pour nous, un an et demi d’abstinence scénique pour eux, et une envie commune de se retrouver pour partager des émotions que seule la musique live nous procure.

Après une longue période sans concerts et contacts sociaux, les quatre musiciens sont visiblement très heureux de retrouver leurs camarades et de remonter sur scène. Au programme de ce live : quatre nouveaux morceaux et la setlist la plus longue de l’histoire du groupe. Mais aussi, des plexus frétillants, titillés par les vibrations des basses, des fous rires et des sourires, de la Silly bio, des nappes électro, des prints de fantômes à paillettes et “la plus longue cascade naturelle du Brabant wallon“, selon le guide touristique improvisé du soir. Bref, une petite bulle d’oxygène en cette période anxiogène. Et surtout, l’occasion de constater que le groupe n’a rien perdu de l’énergie créatrice si singulière qui l’anime. On attend la suite avec impatience !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience Accepter En savoir +

Cookies & Politique de confidentialité
error: Ce contenu est protégé !