IAMX à l’ULB : un concert au profit de CAP48

Posted on 04/09/2012

Ce projet fondé à Londres en 2003 par Chris Corner, leader du groupe Sneaker Pimps, compte deux albums à son actif : Kiss and Swallow et The Alternative, sortis respectivement en 2004 et 2006. Ces deux LP, entièrement écrits, composés et produits par le chanteur alternent morceaux rapides et ballades inspirées. Avec un son immédiatement identifiable, des sonorités électroniques énergisantes et la puissance d’une voix envoûtante, le projet de ce talentueux musicien devrait susciter un enthousiasme croissant dans les années à venir.

Ce soir, 11 mars 2007, IAMX joue à l’auditoire Paul-Emile Janson. Les bénéfices du concert seront intégralement reversés à l’opération CAP48. Fans et curieux font la file et se pressent en masse pour passer les portes de la salle. Cela fait une heure que Piano Club, formation menée par le chanteur des Hollywood Porn Stars (Anthony Sinatra), se fait attendre. Enfin les lumières s’éteignent et le groupe entre en scène. La prestation manque d’énergie et les chansons pop/rock ne conquièrent pas totalement la foule. En effet, l’ensemble est plutôt juste mais manque d’audace.

Voici venu l’intermède, le temps pour les musiciens de remballer leur matériel et de céder la place à ceux que tout le monde attend. Le public s’impatiente, s’agglutine devant la scène et les cris fusent de part et d’autre de l’auditoire. Soudain, la lumière se voile, les stroboscopes s’allument et des bribes de musique électronique transpercent l’air. La tension, l’excitation sont palpables… Au travers des fumigènes, un haut de forme se dévoile, Chris Corner, vêtu d’un costume noir surmonté d’une collerette blanche, s’approche et saisit le micro laissant jaillir les paroles de la chanson The Alternative, qui est aussi le titre de leur dernier album. Les basses puissantes et la voix atypique du chanteur font vibrer la foule. Pendant 1h30, les tubes s’enchaînent: Skin Vision, President, Missile, repris en cœur par le public. L’assistance en redemande et, pour le plaisir des yeux et des oreilles, le groupe lui offre deux rappels avant de rejoindre les coulisses.

L’auditoire se vide peu à peu, la voix et l’énergie du leader flottent encore dans l’esprit de certains. Du bourdonnement de la foule en dispersion s’échappe une question : à quand le prochain concert d’IAMX en Belgique? Pourquoi pas dans quatre mois, au Festival de Dour…

Hélène Many