Concert review : 10 000 Women Man chez Madame Moustache

Posted on 28/08/2013

Dix ans après leur dernier concert, les Belges de 10 000 Women Man s’étaient réunis chez Madame Moustache, ce 24 août 2013, pour un ultime live anniversaire. Un fait marquant dans le microcosme que constitue le milieu musical bruxellois.

Quatuor bruxello-anversois actif entre 1998 et 2003, 10 000 Women Man a sorti deux albums en cinq ans : un disque éponyme en 1999 et Drunk Love en 2001. Composé de Marc De Backer et de Bruno Bernas, tous deux guitaristes et chanteurs, de Jean-Pierre Mendes à la basse et de Geert Vereecken à la batterie, le groupe mêle le côté mélodieux du rock alternatif à la puissance du stoner pour donner naissance à des compositions somme toute assez basiques mais relativement bien foutues.

Samedi, 20h45, les quatre membres de 10 000 Women Man viennent de faire leur entrée sur scène. Pas de Freakshow ce soir même si l’on assiste à un événement tout aussi insolite dans ce bar à la déco cabaresque : la reformation temporaire de l’un des groupes ayant marqué le paysage artistique belge, à la fin des années 90. Parmi les quelque 100 personnes présentes, on distingue clairement les fans et amis de longue date, tant leurs yeux scintillent à la vue des quatre compères à nouveau réunis. Laurent, luthier à Court-Saint-Etienne, les suit depuis le début et n’a pas manqué de sortir sa caméra pour l’occasion.

On My Own ouvre les réjouissances. Force est de constater que les musiciens n’ont rien perdu de leur verve! Ode to the Bums et Down and Out lui emboîtent le pas pour faire place à Blue, un titre dédicacé à Phil Baheux, le batteur du groupe de métal belge Channel Zero, décédé le 10 août dernier. Vient ensuite Ugly Morning et le moment choisi par Bruno Bernas pour placer une petite anecdote. Un jour, explique-t-il au public, un ami vient me voir et me dit : mec, j’adore cette chanson, je ne sais pas de quoi elle parle mais en tout cas à chaque fois que je nique, je la mets. Sachant que le guitariste avait à l’époque écrit ce morceau pour la mort de son père, on comprend que cette histoire en ait fait sourire plus d’un. Une dizaine de titres défileront encore avant la fin du concert, entrecoupés d’instants tantôt comiques, tantôt touchants. Un come back éclair réussi qui restera sans doute gravé dans la mémoire de ceux qui étaient là pour y assister.

Hélène Many

Crédit photo : Helena Toscano

Regardez la vidéo du concert réalisée par Laurent Defrère.