Top 10 : en route pour le Dour Festival 2014!

Posted on 13/07/2014

La 26e édition du Festival de Dour approche à grands pas. Cette année encore, les sept scènes de la Plaine de la Machine à Feu seront frôlées par des centaines d’artistes. Nouveauté 2014 : Le Terril, un espace créatif consacré à l’art, ouvrira ses portes en plein coeur du festival, à partir de mercredi 18h. La zone sera également ouverte du jeudi au samedi entre 15h et 3h du matin.

65daysofstatic

Parmi les grands noms du post-rock, il y a 65daysofstatic. Et ce samedi dans la Petite Maison dans la prairie, on risque bien de ne pas rester de marbre face à la déferlante de sons à tendance math rock-électro que propose le quatuor de Sheffield. Vont-ils détruire nos petites idées pour nous faire exploser, de toute façon?

Apaches (VEN)

Apaches

Apaches, ces deux cowboys indiens, sont prêts à vous faire swinguer. Basés à Bruxelles la belle, les comparses proposent un rock’n’roll juste comme il faut, qui plairait sans doute à Messire Jack White. Alors, on met sa gominette et on va secouer sa petite tête ce vendredi dans la Petite Maison dans la prairie.

Blond Redhead

Une voix cristalline qui fait frissonner jusque dans les méandres corporels, ça vous dit? Alors il est temps pour vous de découvrir Blonde Redhead, ce trio ricain qui vogue sur des nuages de coton. Ce dimanche, espérons que Kazu Makino et les jumeaux Amadeo et Simone Pace nous offriront la chance de savourer les titres de leur opus à venir : Barragán.

Bonobo (JEU)

Bonobo

Simon Green alias Bonobo est un producteur, compositeur et DJ anglais. Vous l’avez manqué l’année passée? Une séance de rattrapage s’impose! Signé sur le label indépendant de musique électronique Ninja Tune, il sera de retour à Dour, ce jeudi, avec ses compos down-tempo, organiques et exotiques.

Breton (DIM)

Breton

Ne vous y trompez pas, malgré son nom, ce quintette de rock expérimental, souvent comparé à These New Puritans et Foals, n’a rien à voir avec le pays des Bigoudènes. Après quelques EP et un premier album remarqué, les londoniens sortaient un deuxième opus en février dernier : War Room Stories.

Chet Faker

Derrière la barbe généreuse de Nicholas Murphy se cache un musicien et producteur basé à Melbourne, mieux connu sous le pseudo de Chet Faker. Les compositions électro-soul ultra soyeuses de son tout premier album, Built On Glass, achèveront de vous faire basculer dans l’univers particulier de ce jeune crooner poilu.

Fuck Buttons

Fuck Buttons, c’est la rencontre d’Aphex Twin et de Mogwai, une sorte de noise rock aux envolées électro puissantes et jouissives. Samedi, le duo anglais formé à Bristol début 2004, viendra nous présenter son dernier né sur la Cannibal Stage : le très encensé Slow Focus. Le plaisir auditif est garanti!

Little Dragon

Habitué du Festival de Dour, le quatuor suédois mené par la belle Yukimi Nagano vient tout juste de sortir son 4e album studio, Nabuma Rubberband, sur lequel on retrouve notamment le tout bon titre Klapp Klapp. Un petit dragon pour de la grande électro-pop, jazzy à souhait, à ne pas manquer ce vendredi dans la Dance Hall.

Mogwai (SAM)

Mogwai

Si un groupe a donné ses lettres de noblesse au mouvement post-rock, c’est bien Mogwai. On se bousculera pour les voir ce samedi, trente minutes après l’heure de Cendrillon. Rares en scène et franchement délectables, ils ont huit plaques à leur compteur et plusieurs bandes-sons (dernière en date : Les Revenants).

The Notwist

“Pick up the phone, and answer me at last”… C’était en 2002, sur le sublime Neon Golden, très apprécié par la presse. Depuis, il y a eu The Devil, You + Me, Music for Storm et Close to the Glass. Si vous aimez les ambiances acidulées mais pas trop, The Notwist vous fera chavirer au son de son indietronica.

Retrouvez le programme complet du Festival de Dour 2014.

Crédit photo : Mara De Sario

Hélène Many et Nancy Junion