The Rain

Posted on 11/06/2019

Actif comme jamais, Netflix ose tout dans cet univers impitoyable qu’est l’entertainment. Après Dark et Stranger Things, la plateforme de streaming américaine continue à exploiter le filon de la science-fiction avec une nouvelle série post-apocalyptique en huit épisodes : The Rain.

Six ans après qu’un virus ait décimé la majeure partie de la Scandinavie, Rasmus et Simone, un frère et une soeur, intègrent un groupe de jeunes survivants en quête de sécurité et de réponses. Voilà le pitch de cette série issue de l’imaginaire d’un trio de réalisateurs danois : Jannik Tai Mosholt, Esben Toft Jacobsen et Christian Potalivo.

Une autre série survivaliste sans réflexion ? Non, car The Rain pose le contexte d’une odyssée et esquisse à coup de flashbacks le portrait de personnages confrontés à des choix, des questions d’éthique et tiraillés à chaque épisode entre la réalité froide et l’insouciance de la jeunesse. Le tout se déroule dans une sorte de faux rythme lent, car la tension est en fait toujours palpable. L’influence de films comme The Road, 28 Weeks Later, Hunger Games et la série The Walking Dead est indéniable. D’ailleurs, le trio danois la revendique.

Une première réalisation qui prend le temps de trouver son chemin, servie par un bon casting et des dialogues directs et aiguisés, en adéquation avec le récit. Le soundtrack vaut également le détour : Tricky, Adna, Cigarette After Sex, Nick Murphy, Sister Crayon, Ólafur Arnalds sont de la partie.

The Rain, une odyssée noire qui aborde de nombreuses thématiques telles que le passage de l’enfance à l’âge adulte et la survie dans un monde hostile, provoqué par la dérive de la science. La deuxième saison de cette saga danoise est disponible sur Netflix depuis le 17 mai 2019.

Pierre Marcoux