BIFFF 2019 : PART #2

S’il reste des fantômes dans les travées de BOZAR, musée cher à Victor Horta, ce ne sont plus ceux du BIFFF. Ils s’en sont en effet allés dès potron-minet, ce lundi matin, suivis par une cohorte de vampires, de zombies et autres spectateurs hagards. Le bâtiment Art déco, aux circonvolutions fantomatiques qui conviennent si bien à cet événement, pourra retourner à des activités moins interlopes. Continue Reading →