Quadrupède : TOGOBAN

Posted on 14/12/2014

Après avoir tourné en France, en Allemagne et en Belgique avec un premier EP, le duo manceau est de retour avec son second opus. Méli-mélo de sons organiques et électroniques, ce sept titres à la pochette colorée signée Akatre est dans les bacs depuis le 1er décembre dernier.

Si parfois les minutes peuvent paraître des heures, ce n’est pas le cas lorsque l’on se plonge dans l’écoute de TOGOBAN. Au contraire, le temps file trop vite! Après une courte intro, on se prend un Mambo Pomelo en pleine face. Couche par couche, comme c’est le cas dans le math-rock, les sons s’assemblent et se superposent, tels les grains de sable qui s’accumulent pour donner naissance aux dunes. Faire connaissance avec l’univers de Quadrupède c’est un peu comme faire une rencontre du 3e type. Si elle produit des bruits tout droits sortis d’une autre galaxie, la bête a pourtant les (quatre) pieds sur terre. Lancée à pleine vitesse, elle galope la crinière au vent et nous emmène à travers divers paysages sonores. D’un endroit joyeux et coloré, elle nous entraîne sans ménagement dans des coins sombres pour finalement nous larguer au milieu d’une bulle spatiotemporelle qu’on voudrait ne pas quitter.

26 minutes, c’est à la fois bon et frustrant : on aurait aimé pouvoir rester un peu plus longtemps sur le TOGOBAN!

Hélène Many