Ought au Botanique

Posted on 04/05/2016

Le 27 avril 2016, nous avions rendez-vous au Botanique pour découvrir le quatuor canadien Ought qui n’avait manifestement pas – vu les échos – laissé le public indifférent lors de son précédent passage en Belgique, à l’occasion du Pukkelpop.

La première partie était assurée par un tout jeune groupe originaire d’Alost, WYNN qui a ravi nos oreilles. A sa tête une chanteuse-guitariste, Angie, qui avec son look androgyne assume totalement les riffs rageurs que balance sa guitare.

WYNN a tout récemment (le 19 février) sorti un premier EP, Crumble, que l’on vous conseille de découvrir au plus vite et qui fait encore la démonstration – on ne le répétera jamais assez – que la Belgique regorge de jeunes talents. À suivre !

Originaire de Montréal, Ought peut clairement être rattaché à la mouvance post-punk, les influences de Joy Divison et du Velvet Underground (le chanteur Tim Dancy ayant à certains moments des intonations rappelant clairement Lou Reed) étant manifestes.

Premier constat, Ought n’a pas chômé depuis sa formation : un premier album (More than any other day) sorti en avril 2014, suivi six mois plus tard par un EP regroupant quatre morceaux et intitulé Once More with feeling. Le tout entrecoupé par une longue tournée qui débouchera sur la sortie d’un deuxième long format, Sun coming down, en septembre 2015. Last but not least, le groupe est actuellement en tournée pour présenter ce dernier opus qui lui a déjà permis de visiter diverses villes européennes avant de s’envoler pour les Etats-Unis, qu’il sillonnera durant tout le mois de mai.

Pourtant, malgré cette effervescence, point de travail bâclé. Le style est léché et les morceaux travaillés jusqu’à la dernière note. Tim Dancy (au chant) apportant par ses attitudes la touche finale de sophistication. Ici pas de sueur ni de lancer de bière, la musique et les textes n’en sont pour autant pas moins percutants.

Durant plus d’une heure, Ought nous fera voyager entre ses différents albums, interprétant Sun coming down, Beautiful Blue Sky et Men for miles, tout droit sortis de sa dernière création, Habit et The Weather Song représentant quant à eux son premier album.

Notre coup de coeur ira cependant au titre phare de l’EP Once more with feeling, Pill, superbe ballade qui clôturera tout en douceur et en intensité cette belle soirée.

Sandrine Job

Crédit photo : Carl Lambert