Joey Purp et Kweku Collins au Botanique

Posted on 06/11/2016

Ce dimanche 30 octobre, Joey Purp et Kweku Collins se produisaient au Botanique (Witloof Bar). Une plongée dans le monde du hip-hop qui s’est avérée être une expérience extrêmement enrichissante.

Kweku Collins est le premier à monter sur scène et, d’emblée, on comprend qu’on est loin du cliché du rappeur américain bling bling entouré de grosses cylindrées et de femmes à moitié dévêtues. Le très jeune homme (à peine 20 ans) est beau, simple et extrêmement sympathique. Adepte manifeste de la cool attitude, Kweku virevoltera et sautera durant une heure, en totale interaction avec son public, assisté aux platines par un athlète au physique impressionnant. Les influences reggae sont extrêmement présentes. Quant aux lyrics, on vous conseille fortement d’écouter son premier album Nat Love et en particulier le titre Stupid Rose qu’il a composé en référence à un souvenir de ses années d’école. Il était en effet fou amoureux de la fille assise en face de lui en classe, qui ne s’est jamais intéressée à lui. Comme quoi on peut faire du hip-hop et reconnaître avoir eu le coeur brisé.

Lorsque Joey Purp arrive sur scène, on se dit qu’on va moins rigoler. Le look est plus agressif, la rythmique plus percutante. En réalité, le personnage est tout aussi sympathique et chauffera également son public durant une heure, en l’invitant à danser et à sauter. Il y a quelques mois, Joey Purp sortait une mixtape iiiDrops dont on vous conseille particulièrement l’écoute des titres Kids, Escape et Girls. La mélodie de ce dernier est particulièrement attirante. Joey Purp l’a composée en référence à son type de femme : sexy, juchée sur des des hauts talons, arborant le “Birkin” de Hermès et se déplaçant au volant d’une Mercedes à gros pneus. Comme quoi, les clichés ont la vie dure !

Sandrine Job

Retrouvez toutes les photos dans notre rubrique En Images

Crédit photo : Carl Lambert