He Died While Hunting : With Reckless Abandon

Posted on 31/01/2016

Après leur prestation remarquée en finale du Concours Circuit Pop-Rock 2012 (remporté par Billions of Comrades), les Bruxellois de He Died While Hunting ont enchaîné les concerts, faisant découvrir leur premier EP au public belge. Ces deux dernières années, le groupe a pris le temps de composer neuf nouveaux morceaux sur lesquels quelques-uns de ses amis sont venus poser des guitares, de la batterie, du violencelle, de la vibraphonette ou encore du trombone et de la trompette. Neuf titres réunis sur son tout premier album, « With Reckless Abandon », sorti le 29 octobre dernier.

Aujourd’hui quintette, He Died While Hunting a su conserver la candeur et la délicatesse du duo que l’on avait découvert en 2012, sur la scène du Botanique. C’est en tout cas ce qui ressort à l’écoute de ce With Reckless Abandon. Sentiment renforcé par la pochette de cet album, illustrée par un cliché de la talentueuse Héloïse Rouard (aka Hey Cowboy), dont l’univers sobre et intrigant colle parfaitement avec les titres folk-electronica minimalistes que compose le groupe.

Sur ce disque, les morceaux se dévoilent et s’enchaînent avec cohésion, comme sur la bande son d’un film dépeignant des paysages aux couleurs cuivrées. Et de nature, il en est question puisque bon nombre des titres de l’album reposent sur des sons directement puisés dans le répertoire macrocosmique : pluie ruisselante, tonnerre qui gronde, roulements de vagues et mouettes rieuses.

A ces ambiances naturelles viennent se greffer des rythmes métronomiques et une voix emprunte d’une nostalgie tantôt mélancolique, tantôt solaire. Voix dont le côté rauque semble par moments forcé pour un résultat pas toujours très agréable à l’oreille. On préférera donc les morceaux instrumentaux, comme cette très cinématographique outro, ainsi que les titres sur lesquels le chant se veut plus en retrait, fondu dans la masse de sonorités en présence.

Un album à écouter au coin du feu ou dans l’intimité d’un lit douillet, confortablement lové dans les bras de l’être aimé.

Hélène Many