Et les Lievens créèrent le Dunk!festival #jour3

Posted on 01/08/2016

Dernier jour à Zottegem… Il fait toujours aussi chaud et la fatigue commence à se faire sentir mais l’excitation est à son comble, en ce samedi matin. En effet, ce soir, Russian Circles joue sur la main stage du Dunk! pour la première fois.

On entame la journée, allongés dans l’herbe qui borde la main stage, avec Flies Are Spies en guise de fond sonore. À cette heure, la chaleur étouffante qui règne sous l’épaisse toile cirée du chapiteau ne nous donne guère envie d’y pénétrer. Dommage, parce que le son qui en émane est plutôt agréable : du post-rock aux influences prog, parfait pour commencer la journée en douceur.

Vers 15h30, on passe timidement la tête à l’intérieur pour jeter un coup d’oeil au live d’UpC DownC. Le trio britannique envoie du lourd et réussit à éveiller notre intérêt, avec son post-rock teinté de stoner. Rien à voir avec leur passage à Zottegem, en 2014, qui nous avait déçu. Ici, on s’en prend plein la figure jusqu’au dernier morceau : un titre épique de 13 minutes.

Comme le veut la tradition, en ce dernier jour du Dunk!, les cuistots s’affairent, autour d’une poêle géante, à la préparation de la paëlla. Un régal ! Qui a dit qu’on mangeait mal en festival ? La digestion s’effectue, sous la chapiteau de la main stage, devant Nordic Giants. Si on avait été séduits par leur show (qui repose principalement sur leurs costumes atypiques et de nombreuses projections filmées) lors du festival La Ferme!!!, en 2015, une fois dévoilée, leur impressionnante mise en scène perd beaucoup de sa force, laissant alors un sentiment de déjà vu au spectateur. On quitte donc la scène avant la fin du set pour prendre place devant la Stargazer, où Syndrome est attendu.

Comme la plupart des festivaliers, on décide de s’asseoir sur le parquet et de fermer les yeux pour se laisser emporter par le compositeur de talent qu’est Mathieu Vandekerckhove. Seul en scène, il nous présente ce soir sa dernière création : un voyage sonore de 33 minutes, fait de boucles mélodiques aériennes, à la fois mélancolique et plein d’espoir dont on ressortira complètement chamboulé. Il nous faudra d’ailleurs quelques minutes pour reprendre nos esprits, assis sur le parquet de la Stargazer, avant d’entamer la suite du programme.

Syndrome Transviews

Direction la main stage pour l’un des concerts les plus attendus de cette édition : Russian Circles. Mais avant, petit détour pour le merch et l’espace réservé à Transviews pour ses interviews. C’est justement au tour de Syndrome de répondre aux questions de Christophe Devriendt. On reste donc quelques minutes à écouter ce grand barbu aux yeux sombres, qui semble un peu réservé mais qui nous touche par sa sincérité et son humanité, avant de rejoindre la scène principale, à quelques mètres de là.

Ce qui nous frappe d’emblée, c’est le nombre d’albums couverts par ce concert : de Station, sorti en 2008, à Guidance, à paraître en août, en passant par Geneva, Empros et l’excellent Memorial, marqué par une collaboration réussie avec la talentueuse Chelsea Wolfe. Comme à son habitude, le trio de Chicago débute son set dans le calme pour l’achever dans le chaos, comme poussé par le souffle d’une puissance décuplée. Mais attention, un chaos pensé et justement construit par ces musiciens hors pair qui déroulent progressivement leurs mélodies d’une beauté sauvage et glacée. Un concert qui clôturera le Dunk!festival 2016 en beauté et renforcera notre conviction que Russian Circles est l’un des meilleurs groupes de post-rock/metal de sa génération.

Hélène Many

Retrouvez toutes les photos du Dunk!festival 2016 dans notre rubrique En Images

Crédit photo : Félicie Novy

HOT NEWS

L’édition 2017 du Dunk!festival se tiendra les 25, 26 et 27 mai prochains à Zottegem. Earth, And So I Watch You From Afar, Dumbsaint, Mutiny on the Bounty, Lost in Kiev, The Black Heart Rebellion, Terraformer, Ilydaen… À ce jour, plus de 30 groupes ont déjà été annoncés. Découvrez la programmation du #dnk17 en écoutant notre playlist SoundCloud !