Dour Festival 2013 : Reggae Selection

Posted on 20/05/2013

Le festival de Dour c’est plus de 200 concerts repartis sur 7 scènes. En 2013, il aura lieu du jeudi 18 au dimanche 21 juillet. La rédaction de BeCult s’est penchée sur la programmation de cette 25e édition et vous propose sa sélection reggae.

Outre les grands noms du genre tels que U-Roy (SAM), Aba Shanti I (DIM), Alborosie (DIM) ou Anthony B (DIM), vous pourrez découvrir :

Formé en 1993, Bush Chemists mêle la musique rastafarienne traditionnelle à des éléments électroniques. Ce quintet britannique, mené par Dougie Wardrop, fondateur du label et du studio Conscious Sounds, puise notamment ses influences chez Jah Shaka, un des piliers du reggae anglais, et chez le célèbre producteur jamaïcain King Tubby.

Quand un batteur et un ingé son français (E.R.M. ou Easy Riddim Maker) décident de créer 10 morceaux pour une légende vivante du reggae (Lee Scratch Perry), ça donne Humanicity, un album profondément humain et moderne. A 77 ans, celui qui a entre autres produit Bob Marley and The Wailers prouve qu’il n’a pas dit son dernier mot.

Jah Mason (DIM)

Avec des compositions dans la lignée du dub anglais, ce rastaman bobo à la voix rauque marche sur les traces d’artistes tels que Sizzla ou Capleton. Puisant ses racines dans le reggae classique, sa musique emprunte également de nombreuses sonorités au dancehall, au ragga, au hip-hop et à la folk.

Une bonne dose de hip-hop, une cuillerée de reggae, quelques pincées de funk, le tout saupoudré de second degré, telle est la recette des R’tardataires. Depuis leur début en 2010, les Liégeois ont notamment eu l’occasion de faire la première partie du Peuple de l’Herbe. La sortie de leur premier album est prévue pour septembre 2013.

Naviguant entre la tradition originelle du sound system jamaïcain, le ragga, le dub et le ska, ce quatuor écossais a collaboré avec de nombreux chanteurs et chanteuses réputés comme Earl Sixteen, Kenny Knots ou encore Soom T (l’enfant prodige de Glasgow, connue pour ses talents d’improvisation et ses multiples featurings).

Rohan Lee (DIM)

Authentique rasta originaire de Rockfort, l’un des berceaux du reggae, Rohan Lee chante le quotidien des quartiers défavorisés du sud-est de Kingston avec une sincérité sans égal. C’est grâce au Belge Karel Michiels, qui fut son manager, que sa carrière prit une dimension internationale. Crush The Rock, son dernier album, est sorti en avril 2012.

Gagnant, en février 2013, d’une Victoire du Reggae dans la catégorie album Uk/Digital de l’année (Midnight Walkers), le trio brestois vient de sortir un maxi intitulé Another Night. Disponible en format numérique comme en vinyle, il combine deux titres composés par Stepart et chantés par Pupajim en face A et deux dubs du Stand High crew en face B.

>> Pour plus d’infos, consultez le programme complet du Dour Festival 2013.

Hélène Many