Dour Festival 2013 : Hip-Hop Selection

Posted on 13/05/2013

Le festival de Dour c’est plus de 200 concerts repartis sur 7 scènes. En 2013, il aura lieu du jeudi 18 au dimanche 21 juillet. La rédaction de BeCult s’est penchée sur la programmation de cette 25e édition et vous propose sa sélection hip-hop.

Outre les grands noms du genre tels que Wu-Tang Clan (JEU), Jurrasic 5 (SAM) ou IAM (DIM), vous pourrez découvrir :

New-Yorkais d’origine libanaise, ce rappeur hors normes est également chef cuisinier. Les textes de ses chansons traitent d’ailleurs souvent de nourriture. Son style peut-être comparé à celui de Ghostface Killah, avec qui il a eu l’occasion de collaborer. Son prochain album, Saab Stories, devrait sortir dans le courant de l’année.

Après l’album Trophies, Apollo Brown, le très prolifique producteur de Détroit aficionado des sonorités 90’s, s’associe à Guilty Simpson, MC de l’écurie Stones Throw Records, pour son huitième projet : Dice Game. Un support parfait pour découvrir ou redécouvrir le rap underground du Midwest qui ravira les amateurs de beats lourds, de samples et de flow nonchalant.

Après une série de mésaventures au sein de l’industrie du disque, Freddie Gibbs a construit son ascension et gagné le respect du public grâce à une collection de mixtapes. Autrefois signé sur le label CTE, fondé par Young Jeezy, une des figures majeures du dirty south (la scène rap du sud des Etats-Unis), il vient de lancer sa propre maison de disques : ESGN.

Avec son look de barbie blonde trash, l’Australienne Iggy Azalea a tout d’une “anomalie culturelle” au sein de la communauté hip-hop. Pourtant, la MC aux cheveux d’or a plus d’un beat dans son sac. Souvent comparée à Nicki Minaj, la petite protégée de T.I. sortira son premier album, The New Classic, cet été. Un disque dont elle vient de publier un nouvel extrait : Bounce.

Supergroupe de rap américain, La Coka Nostra réunit notamment deux membres de House of Pain, formation dont le célèbre titre Jump Around a fait le tour du monde dans les années 1990. Grâce à sa grande variété d’intervenants, La Coka Nostra fait preuve d’une immense richesse en matière de flows, touchant à tous les registres du rap underground.

Poète, écrivain et artiste, Michael Quattlebaum Jr. alias Mykki Blanco propose un hip-hop minimal déroutant, bien loin de son image de drag rap queen. Comparé à Bowie pour son allure anti-conformiste, il travaille actuellement sur son prochain EP, Betty Rubble : The Initiation, annoncé pour le 21 mai 2013 et dont le premier extrait, Feeling Special, vient de sortir.

Oddisee (SAM)

C’est accompagné d’un live band que ce rappeur et producteur prolifique, originaire de Washington DC, se produira à Dour. Un concert au cours duquel il nous présentera son dernier album : People Hear What They See. Signé chez Mello Music Group, il a notamment eu l’occasion de collaborer avec Talib Kweli, DJ Jazzy Jeff (Jazz dans Le Prince de Bel-Air) ou Apollo Brown.

Odezenne (VEN)

Quatuor bordelais aux antipodes du rap bling-bling, Odezenne manie la langue française avec adresse. Véritable poésie urbaine, sa musique est faite de mélodies spleen teintées d’électro et de jeux de mots efficaces. En 2012, le groupe réédite OVNI, son 2e album, dans une version longue intitulée Louis XIV, participant ainsi à la « renaissance » du hip-hop français.

Scylla (VEN)

C’est au sein du collectif OPAK qu’il fonde, en 2002, aux côtés de DJ Alien, Karib, Masta Pi et L’AB7, que le MC belge Scylla exerce sa plume subtile. Avec sa verve à la Abd Al Malik et sa voix grave et rocailleuse, il frappe un grand coup cette année en sortant son nouvel album Abysses, authentique descente dans les “profondeurs de l’être”.

Basés dans le Bronx, les Ultramagnetic MC’s, véritables figures emblématiques du mouvement hip-hop des 80’s étaient surtout connus, à l’époque, pour le côté innovant de leur musique : ils sont les premiers à avoir considéré le sampler comme un instrument à part entière. Se faisant rares ces dernières années, ils n’ont plus sorti d’album depuis 2007.

Les textes de cet auteur-compositeur bruxellois à la plume remarquable révèlent avec amertume les paradoxes de la vie en société. Son phrasé dans la veine du parlé/chanté, nous embarque avec brio au cœur d’un univers intimiste et introspectif. Son troisième album intitulé “Loweina Laurae”, en référence à un poisson abyssal, est sorti en février.

>> Pour plus d’infos, consultez le programme complet du Dour Festival 2013.

Hélène Many

A lire : Concert review : Veence Hanao au Botanique