Dans les coulisses de la finale du Concours Circuit 2014

Posted on 26/12/2014

Ce 20 décembre, les cinq finalistes du Concours Circuit – Mambo, Forest Bath, Alaska Gold Rush, MAW//SITT//SII et Thyself – se produisaient au Botanique. 30 minutes, c’est le temps qui leur était chacun imparti pour séduire le public et convaincre un jury composé de professionnels.

18h30, c’est l’effervescence dans les couloirs du Botanique. Dans un peu plus d’une heure, le premier groupe montera sur scène. En attendant, les membres du jury arrivent au compte-goutte, remplissant le Witloof Bar, transformé en salle de délibération pour l’occasion. Bookers, programmateurs de festivals, journalistes, musiciens, membres de Club Plasma, … Ils sont une soixantaine à être présents aujourd’hui pour élire le vainqueur de cette édition 2014. Le gagnant figurera ainsi aux côtés de ses prédécesseurs dont Sharko, Kiss & Drive et Billions of Comrades, pour ne citer qu’eux.

Sur quels critères les jurés vont-ils se baser pour élire le grand vainqueur? Chris, guitariste des Billions of Comrades et membre du jury, nous expose son point de vue : Peu importe le style ou le passé du groupe, pour moi ce qui compte, c’est sa capacité à être à l’aise sur scène malgré l’enjeu qu’il y a derrière, et surtout sa faculté à faire passer son message au public. S’il arrive à le faire ce soir, il y arrivera aussi par la suite, notamment au cours des dates résultant de sa victoire au Concours Circuit.

Pendant ce temps, Forest Bath se prépare à entrer en scène. Institué par l’illustratrice Joanna Lorho, ce projet piano-voix s’est depuis peu enrichi d’un violoncelliste et d’un batteur. De la Folk intimiste et une chanteuse plutôt réservée face à une salle pleine à craquer. Joanna nous explique ce qu’elle a ressenti avant de faire ses premiers pas sur les planches du Bota : Comme je n’ai pas beaucoup d’expérience, il m’est arrivé de perdre mes moyens sur scène mais aujourd’hui j’ai réussi à transformer ce stress en excitation. Et puis la Rotonde, c’est un endroit que j’apprécie beaucoup. J’ai vu pas mal d’artistes que j’aime jouer dans cette salle et donc il y avait comme une sorte de conditionnement au sein du groupe. On s’est dit : il faut que ce soit bien, qu’on profite à fond de ce moment et qu’on ne laisse pas le stress venir nuire à ça.

Après la Rotonde, direction l’Orangerie où MAW//SITT//SII vient de prendre ses quartiers. Entre pop sautillante et rock atmosphérique, ce quatuor au nom imprononçable était plutôt surpris de se retrouver au Botanique, apparemment pas super ravi de sa prestation en demi-finale. Petite anecdote : le batteur du groupe est également celui d’Alaska Gold Rush.

Place ensuite aux Liégeois de Mambo et à leur math rock instrumental cotonneux. Malgré les cassures rythmiques et la cadence soutenue, les poulains de l’écurie Honest House ont un touché délicat qui confère à leur son un aspect velouté, assez singulier pour ce genre de musique. Sous leur apparente nonchalance, Thomas (basse) et Julien (guitare) nous confient avoir ressenti une légère pression avant de frôler la scène de la célèbre salle bruxelloise. Thomas : Moi j’avais quand même un peu la pression. Jouer au Bota, ça reste impressionnant. Julien : Il y a un côté protocolaire dans le fait de jouer dans une grande salle auquel on n’est pas vraiment habitué. Nous, on joue dans des bars ou des squats. Thomas : On a déjà joué à l’Orangerie en première partie de Band of Skulls mais, effectivement, on vient plus de cette culture-là, moins grand public. Et de blaguer en cœur sur le côté instrumental de leurs compositions : pas de chant, pas de public.

Quatrième groupe à se produire ce soir, Thyself n’en est pas à son coup d’essai en matière de concours. Candidats au Tremplin du Verdur Rock 2014, les Namurois se sont vu attribuer la deuxième place, juste derrière leurs confrères d’Alaska Gold Rush (encore eux !). Du coup, quand on leur demande qui ils verraient bien remporter le Concours Circuit, c’est avec une bonne dose de second degré qu’ils répondent : On ne va pas dire Alaska Gold Rush parce qu’ils ont déjà gagné le Tremplin du Verdur. D’ailleurs les mecs, si vous nous lisez, vous nous cassez les couilles. Plus sérieusement, tout le monde mérite sa place mais s’il faut en choisir un, on verrait bien MAW//SITT//SII sur la première marche du podium. Pour nous, c’est un bon compromis entre efficacité, tout public et musique intéressante.

C’est à Alaska Gold Rush qu’il revenait de clôturer la soirée. Et on peut dire que la prestation du duo bruxellois était attendue. Même en jouant des coudes, pas moyen d’avancer au-delà de la première marche de l’escalier qui permet d’accéder à la Rotonde. Faute d’avoir vue sur la scène, on se poste dans l’embrasure de la porte, histoire de respirer correctement. Le public est présent en masse et on perçoit ostensiblement l’effervescence qui règne dans la fosse. Plutôt surpris d’avoir été sélectionné pour le Concours Circuit, quelques heures avant de monter sur scène, Alexandre (batterie), nous confiait que le fait de jouer au Botanique ce soir était une victoire en soi : Jouer ici ce soir, ça nous permet de rencontrer plein de gens intéressants, de nous produire devant un chouette public et des professionnels dans de très bonnes conditions donc on est déjà super heureux d’être là.

Plus qu’une grosse heure de patience avant la proclamation des résultats. Tandis que les pronostics vont bon train dans le bar du Bota, le jury s’est retiré pour délibérer. Regroupés par table en fonction de leur type d’activité (les bookers avec les bookers, et ainsi de suite), les jurés sont invités à coucher leur classement sur papier, les copies sont ensuite ramassées et le nombre de votes attribué à chaque groupe inscrit à la craie sur un tableau noir.

Enfin, dans le brouhaha ambiant, un mégaphone grésille… L’équipe de Court-Circuit asbl est sur le point de dévoiler le nom du gagnant : Alaska Gold Rush remporte la première place avec une majorité de voix, directement suivi par Mambo, qui repart en tout logique avec le second prix. Il ne reste maintenant plus qu’à proclamer officiellement les résultats face au public et aux artistes impatients. Direction la Rotonde pour une cérémonie qui verra le duo bruxellois rafler une bonne partie des prix mis en jeu. Outre l’aide de 2000€ octroyée aux vainqueurs par la Fédération Wallonie-Bruxelles et les « prix coups de cœur » offerts par les partenaires du concours, en 2015, Renaud et Alexandre seront à l’affiche du festival de Dour, des Ardentes, du Bucolique Ferrières Festival et se produiront à l’Alhambra, à l’Eden et à Bruxelles-les-Bains.

Hélène Many

Retrouvez toutes les photos dans notre rubrique En Images

Crédit photo : Snappp