Concert review : The Horrors au Dour Festival 2013

Posted on 25/07/2013 by BeCult

Les britanniques de The Horrors étaient en concert au festival de Dour cette année. Une prestation constituée de nombreux titres de leur dernier album en date : Skying. Un opus qui sera bientôt suivi d’une nouvelle production puisque la nouvelle plaque du groupe, dont on ne connaît pas encore le nom, est prévue pour septembre prochain.

Il fait une chaleur monstre alors que The Horrors monte sur la scène de la Jupi X Marquee. Le quatuor sobrement vêtu, dans les tonalités fade to grey, ne se laisse pas affaiblir pour autant. Leur premier LP sera, et restera sans doute pour d’autres dates, complètement mis de côté. Cet état d’esprit, niant l’existence de Strange House, aura certainement dû blesser les fans de la première heure présents ce jour-là. Mais c’est leur choix après tout…

Le show commence par trois titres de Skying, dont un sublime Endless Blue, emmené avec brio par leur chanteur mystérieusement charismatique, Faris Badwan, arborant pour l’occasion un t-shirt manches longues déchiré de toutes parts. S’ensuivent un nouveau morceau encore sans nom, le premier single de leur second opus Primary Colours, pour finalement revenir sur Whole New Day et une autre nouvelle composition qui sortira sur leur prochain album. En tout, un set de neuf titres où la présence de Skying est indéniable.

Des guitares aux réminiscences de Strange House pour certains solos (improvisés?) de Joshua Hayward, une basse chaloupée à souhait (à noter que si David Bowie avait un fils, il ressemblerait au bassiste Tom Cowan) et la voix gravement nonchalante du leader de The Horrors composent une belle harmonie digne des plus grands tels que The Cure, The Jesus & Mary Chain ou encore My Bloody Valentine pour le côté parfois noisy de certains riffs.

The Horrors à Dour, ou comment absorber des couches de sons vaporeux en mode ataraxique.

Nancy Junion

Crédit photo : Johan Lolos – Belgian Music Festivals