Carpenter Brut @ David AD Photograhies2

Carpenter Brut et Youth Code à l’Ancienne Belgique

Posted on 24/03/2018 by BeCult

Ayant des connaissances limitées en matière d’électro, c’est avec certains questionnements et une petite appréhension que l’on s’est rendu, ce samedi 17 mars 2018, à l’Ancienne Belgique où se produisait le français Carpenter Brut, avec en première partie le duo originaire de L.A. : Youth Code.

Depuis lors, on a le sentiment d’avoir considérablement élargi notre univers musical. La première question qui nous taraudait était de savoir comment on pouvait faire coexister hardcore et électro. La solution a été toute trouvée avec la prestation du duo californien Youth Code.

Composé d’un Ryan George relativement calme aux machines et d’une incroyable Sara Taylor qui hurle sa fureur et ne reste pas une seconde en place, le couple à la scène comme à la ville, tels le ying et le yang, est indissociable. Les ardeurs de l’une étant adoucies ou tout du moins tempérées par les sons produits par l’autre. Le résultat ? Un style tout à fait hybride et original qui vaut clairement le déplacement.

Notre deuxième questionnement portait sur les raisons qui pouvaient pousser un spectateur à se sentir captivé, voire entrer en transe, lors d’un concert de musique électro composée essentiellement de phases musicales où les paroles sont quasi absentes.

Dès les première minutes de la prestation de Carpenter Brut, on a compris ! Assister à un concert de Carpenter Brut, ce n’est pas uniquement regarder des musiciens, c’est participer à un véritable show. Un show composé de jeux de lumières incroyables et d’effets de fumée, au cours duquel défilent sans discontinuité de scènes tirées de séries tv des années 80 et de films d’horreur de la même époque ; et où le spectateur est comme emporté par une lame de fond l’entrainant à se déchainer.

Les titres s’enchaînent sans temps mort et c’est comme un peu sonné après une incroyable reprise de Maniac, titre issu de l’emblématique film Flashdance, que l’on revient sur terre, comme rappelé à la réalité par les lumières puissantes qui viennent de se rallumer pour nous annoncer la fin de la soirée.

Une fin quelque peu abrupte pour tout le monde, vu le peu de personnes qui quittent spontanément la salle. Nombreux sont ceux qui s’attendaient certainement à un bis qui n’arriva jamais. Carpenter Brut était venu nous présenter son nouvel album Leather Teeth que certains estiment moins abouti que les précédents. Pour notre part, on retiendra surtout une prestation live excellente de bout en bout qui nous a procuré un bien-être incroyable. Cure de bonheur à chaudement recommander !

Sandrine Job

Crédit photo : David AD Photographies