Acid Cannibals au Café Central

Posted on 22/05/2019

Après plusieurs tournées au Royaume-Uni, Acid Cannibals a traversé la Manche pour entamer son tour du continent avec une escale au Café Central, ce jeudi 15 mai. Les Écossais en sont à leur deuxième album : Horny For Tomorrow, sorti en décembre 2018 chez Hominid Sounds, précédé par Why Not Every Night?, paru en février de la même année chez War With False Noise. Tous les deux dans la veine punk/rock.

C’est avec I Put My Fist In The Air And I Disappear, morceau issu de leur premier opus, qu’ils démarrent leur set et nous envoient un point en pleine face. C’est brutal, rapide, sale… Exactement ce qu’on attendait !

Enchaînant les titres dans une débauche sonore brute, livrée sans filtre, Robert Marley mitraille à la batterie. Ça tape fort avec Kale ‘Em All. Le mec balance du pur jus ! Le Café Central surfe sur la vague acide/punk et entonne “Kill them all… Kill them all” dans les traces de James T. McKay, chanteur et guitariste du groupe.

50,000 Nos Cans Can’t Be Wrong nuance toutefois, mettant en avant un style plutôt folk, à la manière des chants de marins. Seul interlude à ce mur sonore, ce titre lyrique se termine toutefois ‘à la punk’ : gros son, gros riffs. Bouffée d’oxygène nécessaire avant d’attaquer le final, Life’s Alright, morceau figurant sur leur dernier album.

Un titre plutôt ‘radio edit’ avec des riffs teintés US. Les puristes y trouveront peut-être un côté fleur bleue qui contraste avec le style du duo de Glasgow mais le résultat est sans appel : c’est frais, c’est bon et on en veut encore. Variation de genre ayant pour but de rendre le style plus accessible ou volonté d’une jeune formation de jouer avec les contrastes, loin des conventions et dans le pur esprit punk ?

“Ne pas se prendre trop au sérieux” semble être le mot d’ordre que se sont donnés les Écossais ce soir. C’est d’ailleurs sur le ton de l’humour que nos amis les “Glasgow Vegan Legends”, comme ils se définissent eux-mêmes, vanteront les mérites de la bière belge tout en dégustant leurs quartiers d’orange entre deux titres.

Acid Cannibals, c’est le side project de James T. McKay, guitariste de The Cosmic Dead, groupe dans la lignée space rock/psyché expérimental qui contraste sans équivoque avec ce que nous proposent les Cannibals. Mais si The Cosmic Dead, plus abouti, déborde dans un style psyché parfois sombre et enlisant, les Cannibals, solaires, décollent et frappent fort avec des sonorités punk capables de réveiller les morts… C’est dire pour les vivants !

James T. McKay, aussi à l’aise en mode psyché qu’en mode punk, est un artiste touche-à-tout à qui la diversité semble réussir. Prometteur tout ça. On est curieux de voir la suite !

Emmanuel Bossier

Crédit photo : Emmanuel Bossier